AUX : MEMBRES DU GOUVERNEMENT ET AUX DÉCIDEURS DU CONTINENT AFRICAIN

OBJET : TENIR LES GRANDS POLLUTEURS RESPONSABLES DES DOMMAGES ENVIRONNEMENTAUX ET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE.

Nous, les organisations de la société civile africaine soussignées, représentons les personnes et les communautés de toute la région africaine – les femmes, les enfants, les agriculteurs, les familles, les personnes âgées, les travailleurs, les ouvriers et en particulier ceux qui sont en première ligne de la crise climatique. Nous vous écrivons en raison du climat de confusion, de la santé publique et des urgences économiques que nous connaissons. Nous vous écrivons pour vous demander de prendre des mesures qui peuvent aider notre région à prospérer, et pour vous demander d’être un chef de file pour faire de cette vision audacieuse mais nécessaire une réalité.

En 2019, lors de l’Assemblée générale des Nations Unies, des militants du monde entier ont appelé les dirigeants mondiaux à agir pour tenir responsables les industries et les entreprises qui ont sciemment alimenté et continuent d’aggraver la crise climatique. Depuis lors, plus de 220 organisations et 199 000 personnes de près de 70 pays, dont de nombreux à travers l’Afrique, ont fait écho à cet appel. Les industries qui ont alimenté la crise climatique, financé le déni climatique et bloqué le progrès climatique juste pendant des décennies doivent payer pour les dommages qu’elles ont causés. Les tenir responsables signifie s’assurer qu’ils sont tenus pénalement et financièrement responsables et qu’ils sont amenés à mettre fin aux pratiques qui ont conduit à cette crise en premier lieu.

Alors que nous sommes au milieu du combat de nos vies, des industries polluantes comme l’industrie des combustibles fossiles et l’agro-industrie se préparent à une expansion encore plus insidieuse. L’industrie des combustibles fossiles, par exemple, a l’intention de produire deux fois plus de combustibles fossiles d’ici 2030 que ce qui est compatible avec le maintien de l’augmentation de la température mondiale à 1,5 degré Celsius.

Ces entreprises polluantes sont les plus responsables de l’urgence climatique qui contribue à la sécheresse et à la famine généralisées dans la région et, à bien des égards, elles sont également responsables de la crise à multiples facettes que nous vivons.

Pendant des décennies, ces sociétés transnationales nous ont induits en erreur sur les conséquences de leurs produits et pratiques commerciales, ont exploité nos communautés, saisi nos terres et nos ressources et pris le contrôle de nos systèmes alimentaires, le tout pour leur propre bénéfice. Ils nous ont laissés exposés et mal équipés pour de multiples crises. Il est temps qu’ils soient tenus pour responsables, pénalement, financièrement et civilement.

En exigeant de ces entreprises qu’elles paient pour les dommages qu’elles ont intentionnellement causés aux communautés à travers l’Afrique, nous pouvons débloquer des financements urgents pour faire face à l’urgence climatique et aider les communautés de la région à prospérer. Cela peut être fait en partie par :

  • Débloquer le financement des pertes et dommages
  • Arrêt des investissements dans le secteur clairement risqué des combustibles fossiles
  • Enquêter et tenir les pollueurs légalement responsables des dommages écologiques et autres actes répréhensibles, y compris les violations des droits humains, et utiliser les fonds récupérés grâce à des mesures de responsabilité pour soutenir les communautés de première ligne et financer une transition juste et bien plus encore.

Les responsables gouvernementaux et les décideurs africains ont un rôle essentiel à jouer dans l’avancement de la responsabilité de l’industrie et dans la protection de nos vies et de nos moyens de subsistance contre ceux qui nous traitent comme des rabais ou même jetables pour protéger leurs intérêts égoïstes.

Le moment est venu d’un changement et d’une action significative qui sécurise le présent et préserve l’avenir de la région africaine. Poser les bases de cet avenir commence par la responsabilisation des entreprises polluantes. Et les tenir responsables commence avec vous et votre leadership.

Nous avons subi de graves impacts climatiques et il est temps que l’Afrique montre la voie vers la justice climatique. Nous comptons sur vous pour montrer la voie en prenant des mesures concrètes pour tenir les entreprises polluantes responsables des dommages qu’elles causent sciemment.

FAITES PAYER LES GROS POLLUTEURS POUR FAIRE AVANCER LA JUSTICE CLIMATIQUE !

JOIN THE CAMPAIGN BY SIGNING HERE

 

Verification

Cette Feuille de Route est un outil qui indique exactement comment tenir les industries polluantes responsables.

La responsabilité n’est pas une idée révolutionnaire. C’est un concept qui a été pratiqué par les communautés du monde entier pendant des siècles, par le biais de la restitution, des réparations et des moyens juridiques, législatifs, culturels et autres. Il s’appuie sur les vastes expériences des communautés et des mouvements sociaux du monde entier, en particulier ceux des pays du Sud et les premières lignes de l’urgence climatique. Pour en savoir plus, lisez le document complet ici : The liability road map

Groupe  d’organisation